Le panier ne contient aucun article

Parution2019
Nombre de page104 pages
Dimension24x30 cm
Contenu40 illustrations couleur
ISBN9782884748445

Arbres – Abbas Rostamian

Collectif Sous la direction de Karine Tissot. Coédition L'APAGE/Infolio

Artiste iranien très connu dans son pays où il est l’un des plus importants représentants de l’art contemporain, Abbas Rostamian est, hélas! encore trop peu connu en Suisse, bien qu’il y vive depuis près de dix ans.
Outre la beauté de ses peintures et la force de son trait, la chose étonnante est que l’artiste ne peint pas du tout de la même manière quand il est sur le sol suisse ou quand il est sur le sol iranien.
Abbas Rostamian honore l’arbre au travers d’une série de peintures réalisées sur toile depuis 2006. Il contribue ainsi à la fascination de cet être végétal qui, depuis la nuit des temps, a revêtu une signification particulière auprès de différentes cultures. Chacune de ses toiles traduit des gestes à la fois précis et amples dont le savoir-faire est inscrit dans la tradition de la miniature persane. Une impression de force et d’irréalité est induite par le traitement vibrant du motif noir et blanc, parfois apposé sur un fond doré. Profondément marqué par les arbres de son pays d’origine, Abbas Rostamian rend hommage à leur incroyable longévité. En Iran, les arbres les plus datés et, partant, les plus respectés, se situent essentiellement dans les régions désertiques. À trois heures d’Ispahan, ville d’origine du peintre, dans la seule province de Yazd, plus de 50 vieux arbres d’espèces différentes ont été identifiés et seraient âgés entre 800 et 1500 ans.

Morteza Bekhradi, né à Isfahan en 1944, a étudié le design d’intérieur à l’Université des Beaux-Arts de Téhéran et s’est spécialisé dans la restauration des monuments historiques à l’Université d’Art d’Ispahan, où il a lui-même enseigné plus de trente ans. Il est également fondateur et propriétaire de la première galerie d’art à Ispahan, la Gallery Classic of Isfahan.
Hossein Masjedi, né en 1967 à Ispahan, a obtenu son doctorat en littérature perse à l’Université d’Ispahan en 2002. Depuis plus de vingt ans, il enseigne la littérature perse dans les Universités d’Ispahan et de Téhéran. Il a également été directeur du Musée d’art contemporain d’Ispahan de 2004 à 2008, et responsable du Département de la culture de la Ville d’isfahan.
Natasha Morris, historienne de l’art et doctorante en art moderne et contemporain iranien, au Courtauld Institute of Art de Londres. Elle enseigne à l’Université (The Courtauld Institute of Art) différents sujets relatifs à l’art perse.
Karine Tissot dirige le Centre d’art contemporain d’Yverdon-les-Bains qu’elle a mis sur pied en 2013. Historienne de l’art, licenciée ès lettres de l’Université de Genève, elle a travaillé de nombreuses années au Musée d’art et d’histoire de Genève, puis au Musée d’art moderne et contemporain de Genève (Mamco), où elle a créé et dirigé le service des publics (Bureau des transmissions).