Le panier ne contient aucun article

Parution2019
Nombre de page176 pages
Reliurebroché
Dimension12x17.5 cm
ISBN9782884744799

Architecture pirate

Marco Stathopoulos

Marco Stathopulos

Les villes s’étendent et se complexifient, entraînant une exposition croissante à l’aléa et des crises à répétition. La résilience est désormais présentée comme la qualité nécessaire aux milieux urbains pour les surmonter. Seulement, ayant affaire à l’imprévu, celle-ci peut difficilement compter sur des calculs et des prévisions. Elle demande de l’intuition et un savoir-faire qui sont davantage ceux d’un art que d’une science. Ne pouvant être entièrement planifiée, elle se déploie surtout au moment de la crise, qui renoue ainsi avec son sens étymologique, celui du choix menant vers un dénouement. En partant de la théorie issue de l’écologie, cet ouvrage propose d’explorer la possibilité d’une résilience urbaine abordée comme un art de la crise, et d’en explorer les retombées sur la perception, la théorisation et la conception de l’architecture.

Marco Stathopoulos est docteur en architecture, chercheur au laboratoire GERPHAU (EA 7486, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris la Vilette), et enseignant dans le laboratoire de master Dés-Équilibres: architecture urbaine de l’Ecole Spéciale d’Architecture (Paris). Sa thèse, dont le titre est La résilience urbaine: art de la crise et architectures pirates, a été codirigée par Chris Younès et Thierry Paquot. Il a publié des articles sur ces thèmes et a codirigé l’ouvrage Alterarchitectures Manifesto (Eterotopia, Infolio 2012).