Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2012
Nombre de page328 pages
Reliurebroché
Dimension17x24 cm
Contenuillustrations nb
ISBN9782884742689

Cahiers d' ethnomusicologie 25 - La vie d'artiste

Collectif Une publication des Ateliers d'ethnomusicologie dirigée par Laurent Aubert

« La vie d’artiste » envisage le statut social du musicien, et plus particulièrement du musicien professionnel. Dans certaines sociétés, ce statut est reconnu de longue date, et il fait l’objet de codifications qui déterminent son rôle, ses prérogatives et ses devoirs ; en d’autres cas, la professionnalisation de l’activité musicale est une donnée récente, qui s’est imposée sous l’influence de divers facteurs : nouveaux contextes de performance, nouveaux débouchés, tournées à l’étranger, tourisme, médiatisation, instrumentalisation de la musique... Dans quelle mesure la professionnalisation du musicien influence-t-elle les divers paramètres de son expression : les répertoires, les contenus esthétiques, le comportement des musiciens, leur rapport au public, etc. ? Ce dossier propose d’examiner ces questions à partir d’une série d’études de cas et de réflexions générales sur le devenir de la musique dans un contexte marqué par l’interculturalité, le syncrétisme et la mondialisation des marchés.

Fondés à Genève en 1988 dans le cadre des Ateliers d’ethnomusicologie et soutenus par la Société française d’ethnomusicologie, les Cahiers d’ethnomusicologie proposent à leurs lecteurs une publication annuelle. Chaque ouvrage est centré sur un dossier thématique, complété par des rubriques d’intérêt général : entretiens, portraits, brèves et comptes rendus.

Laurent Aubert, docteur en anthropologie, est conservateur au Musée d’ethnographie de Genève et directeur des Ateliers d’ethnomusicologie. Parallèlement à des recherches de terrain, il travaille sur des questions liées aux pratiques musicales en migration. Il est l’auteur de nombreux articles et de plusieurs livres, parmi lesquels La musique de l’autre (2001), Les feux de la déesse (2004) et Musiques migrantes (2005).