Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2010
Nombre de page352 pages
Dimension22x27.5 cm
Contenuillustrations couleur
ISBN9782884741903

Casimir Reymond

1893-1969. Sa vie et son œuvre

Collectif Sous la direction de Edith Carey

À ce jour, il n’existe sur la vie et l’oeuvre de Casimir Reymond, originaire de Vaulion dans le Jura vaudois, qu’un seul ouvrage, paru en 1974 à l’initiative de la Fondation créée par l’artiste peu avant sa mort. Très précieux pour les informations et les souvenirs personnels réunis par ceux qui avaient connu «Casi» de son vivant, il ne traitait cependant que de scilpture et se bornait à mentionner la peinture et le vitrail. Lacunes que comble cette nouvelle monographie, écrite à plusieurs mains par des historiennes de l’art qui se sont aussi penchées sur les autres registres dans lesquels s’est exprimé ce créateur polyvalent qui a commencé par être peintre et qui, parallèlement à son oeuvre sculpté, a décoré de vitraux une quinzaine de lieux de culte, essentiellement dans le canton de Vaud. Elles se sont appuyées, pour leur étude, sur le Fonds extrêmement riche conservé par l’artiste dans son atelier de Lutry, dont le dépouillement intégral a révélé nombre de documents inédits.

La correspondance que Casimir Reymond a échangée depuis la capitale française avec ses amis Marcel Poncet et Charles Clément, mais surtout avec Marguerite Clément, a permis non seulement de reconstituer quasi au jour le jour la chronique de ses dix années parisiennes, mais encore de connaître les jugements qu’il portait sur les artistes suisses et français rencontrés aux Salons et dans les galeries, et de découvrir l’homme qu’il était, très combatif et exigeant envers lui-même. Ce livre est le prolongement d’une Rétrospective Casimir Reymond qui a eu lieu en 2007 au musée de Pully (Suisse).

Edith Carey, historienne de l’art et muséographe, a été douze ans conservatrice du musée Jenisch à Vevey et a monté de nombreuses expositions. Elle est présidente de la Société vaudoise des beaux-arts. 

Nadja Maillard, historienne, anthropologue et spécialiste de l’histoire de l’architecture, a dirigé de nombreuses publications dans le domaine de l’architecture et du patrimoine.

Elisabeth Voyame est historienne de l’art au Tessin et en Suisse romande.

Fabienne Hoffmann, historienne de l’art, a participé à de nombreux inventaires, recherches et publications, en particulier sur les vitraux en Suisse.

Catherine Schmutz Nicod, historienne de l’art monumental, s’est spécialisée dans l’histoire du patrimoine architectural. Elle travaille au Laboratoire de construction et conservation de Ecole polytechnique fédérale à Lausanne.