Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2013
Nombre de page416 pages
Reliurerelié
Dimension29x24 cm
Contenuillustrations nb
ISBN9782884744577

Hassan Fathy dans son temps

Collectif sous la direction de Leïla el-Wakil

Cet ouvrage scientifique fait le point sur la vie et l’oeuvre de Hassan Fathy, sur son rôle et son importance dans le contexte régional et international de son temps. On y découvre l’homme, sa culture, ses goûts et sa trajectoire, sa conception de la vie sociale et son combat en faveur d’un habitat humain, la mise en oeuvre de ces conceptions dans ses nombreux projets et réalisations, ses relations avec les pouvoirs établis, l’étendue de son influence et des réalisations que son prestige a rendues possibles.

Leïla el-Wakil (dir.), architecte, enseigne l’histoire de l’architecture et la conservation du patrimoine à l’Université de Genève. Elle a consacré de nombreuses publications au patrimoine genevois et suisse, puis a recentré ses recherches sur l’architecture du monde arabo-musulman. 
Camille Abele, historienne de l’art et journaliste culturelle.
Jo Abram, architecte et historien, professeur à l’École d’Architecture de Nancy.
Rémi Baudouï, historien et docteur ès science politique, professeur à l’Université de Genève. 
Ahmad Hamid, architecte et historien de l’architecture islamique, collaborateur de Hassan Fathy, a ensuite fondé sa propre agence au Caire. 
Nadia Radwan, historienne de l’art, est secrétaire et co-fondatrice de l’Association internationale Save the Heritage of Hassan Fathy. 
Samir Radwan, spécialiste du monde rural et industriel égyptien, a enseigné à l’Université d’Oxford, occupé d’importantes fonctions au Bureau International du Travail, a été ministre des Finances en Égypte de février à août 2011. 
Ola Seif, spécialiste de l’art et de l’architecture islamiques, est chargée du reclassement du fonds Hassan Fathy à l’Université du Caire. 
Jessica Stevens-Campos, historienne de l’art, spécialisée en muséologie. 
Mercedes Volait, architecte, directeur de recherche au CNRS, dirige le laboratoire InVisu à l’INHA. 
Nicholas Warner, architecte et historien de l’architecture, spécialiste de l’Égypte, où il dirige de nombreux projets documentaires, patrimoniaux et archéologiques.