Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2003
Nombre de page304 pages
Reliurebroché
Dimension16.8x23.4 cm
Contenu255 illustrations n/b
ISBN9782884745055

Le Corbusier, le bon sauvage

Vers une archéologie de la modernité

Adolf Max Vogt

Cet ouvrage révélateur est l'étude essentielle la plus inattendue à paraître sur Le Corbusier depuis des années. Adolf Max Vogt cherche dans les premières années de la vie de l'architecte une explication à l'exercice de sa profession en répondant à des énigmes aussi fondamentales que «D'où vient le vocabulaire de ses plans?» et «Comment s'est formé son sens de l'esthétique?» A la manière d'un archéologue, Vogt analyse l'environnement physique et éducatif qui a laissé une marque indélébile sur le petit élève de La Chaux-de-Fonds – et qui eut un impact profond sur l'imagination et le développement du futur architecte.

L'enquête de Vogt sur la jeunesse et la formation de Le Corbusier ne révèle pas seulement d'importantes influences jusque-là non reconnues sur des projets spécifiques comme le siège de la société des Nations et la Villa Savoye, mais elle propose aussi une explication de la préférence de Le Corbusier pour des construction hors sol, dans le but de leur donner l'apparence du «flottement». En dévoilant des éléments essentiels de la jeunesse de Le Corbusier et en fournissant des sources et documents fondamentaux négligés par d'autres chercheurs, cet ouvrage change la face de la recherche sur Le Corbusier.

Traduit de l’allemand par Léo Biétry