Le panier ne contient aucun article

Parution2009
Nombre de page392 pages
Reliurebroché
Dimension16.5x21 cm
Contenuillustrations nb et couleur
ISBN9782884745901

Le livre de l'école nationale supérieure d'architecture de Nantes

1945 – 2009

Collectif dirigé par Dominique Amouroux

Comment l’architecture s’enseigne-t-elle ou plus exactement comment forme-t-on ces professionnels – les architectes - qui revendiquent la création de notre cadre de vie ? Pour la première fois en France, une école d’architecture le révèle en observant son passé lointain et récent pour mieux aborder deux évènements : le quarantième anniversaire de la création des écoles d’architecture et son emménagement dans ses nouveaux locaux au sein du nouveau centre-ville de Nantes, l’île de Nantes en février 2009.
Ni livre d’or, ni recueil de souvenirs et encore moins thèse universitaire, cet ouvrage se construit, en six chapitres chronologiques, au fil des évènements et de la mémoire de personnalités et d’acteurs autour de quelques thèmes transversaux, l’ensemble formant une approche kaléidoscopique vivante dont le foisonnement surprend.
Ce temps du regard rétrospectif révèle les évolutions profondes de ces études longues et complexes où il s’agit à chaque époque de doser différemment élans créatifs, théories esthétiques, savoirs constructifs et responsabilité sociale. Ce monde que l’on pourrait croire replié sur lui-même déborde régulièrement sur la vie publique : cela a même pendant longtemps constitué l’une des caractéristiques de l’école d’architecture de Nantes où se succédaient rencontres avec la population, les ouvriers et les paysans grèves, manifestations…
Pour cette raison, le livre accueille une iconographie où se croisent les bâtiments successivement occupés par l’école, les travaux des élèves, le souvenirs d’évènements extérieurs et les architectures « remarquables » qui jalonnent ces sept décennies.
Ainsi l’école est restituée dans son enseignement, ses pédagogies, ses figures tutélaires, ses vagues d’étudiants, ses locaux, son environnement professionnel, sa ville et son temps.

Sont réunies des contributions d’historiens réputés dont Daniel Le Couédic, de hauts fonctionnaires ayant joué un rôle dans l’organisation des études tel François Barré, ex directeur de l’architecture et du patrimoine au ministère de la Culture, de directeurs de l’école tels Jean-Marc Cailleau et Philippe Bataille, de sociologues dont Jean Louis Violeau, de critiques d’architecture dont Philippe Trétiack et Patrice Goulet, de journaliste spécialisés comme Catherine Pierre ou Thierry Guidet, mais surtout de chercheurs, d’enseignants locaux, parisiens ou étrangers et d’anciens élèves de l’école devenus des professionnels accomplis à la tête d’agences reconnues.

7 textes en anglais