Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2014
Nombre de page560 pages
Reliurerelié
Dimension14.5x21.5 cm
ISBN9782884748148

Le savoir des religions

Fragments d'historiographie religieuse

Collectif Édité par Daniel Barbu, Philippe Borgeaud, Mélanie Lozat, Nicolas Meylan et Anne-Caroline Rendu Loisel

L’histoire des religions ne saurait se passer d’une réflexion préalable sur ses propres conditions d’élaboration. Qu’est-ce qu’un « savoir religieux », qu’est-ce qu’un savoir « sur le religieux », en quoi et comment se distinguent-ils l’un de l’autre ? Ce livre est issu d’une série de recherches et d’enquêtes portant sur des horizons historiques et culturels contrastés. Il montre comment un scribe mésopotamien, un philosophe grec, un clerc bouddhiste, un égyptologue contemporain, un historien des religions, etc, élaborent leurs savoirs, comment ces savoirs se transforment et se perpétuent, quelles fonctions ils remplissent, qui les met en oeuvre, où et comment ils s’enracinent, pourquoi ils meurent.

Daniel Barbu est maître-assistant à l’Institut für Judaistik de l’Université de Berne et chargé d’enseignement à la Faculté des lettres de l’Université de Genève. Il est le responsable éditorial de Asdiwal, revue genevoise d’anthropologie et d’histoire des religions

Philippe Borgeaud, professeur honoraire d’histoire des religions antiques à l’Université de Genève, a notamment enseigné à l’École Pratique des Hautes Études, Paris, à l’Université de Chicago, à l’Université de Colombus, Ohio, et à l’Université Renmin à Pékin. 

Mélanie Lozat est chercheuse associée au projet du Fonds National Suisse de la recherche scientifique Sinergia Acteurs de la Fabrique des Savoirs et construction de nouveaux champs disciplinaires.

Francesco Massa est docteur en histoire des religions de la Fondation San Carlo, Modène et de l’École Pratique des Hautes Études, Paris. Il est actuellement chercheur post-doctorant au Centre Paul-Albert Février de l’Université d’Aix-Marseille.

Nicolas Meylan est maître-assistant à l’Institut religions, cultures, modernité (IRCM) de l’Université de Lausanne et chargé de cours à la Faculté des lettres de l’Université de Genève.

Anne-Caroline Rendu Loisel, assyriologue, docteur en langues et civilisations de la Mésopotamie ancienne de l’Université de Genève, est chercheuse post-doctorante dans le cadre du projet FNS Sinergia Acteurs de la Fabrique des Savoirs et construction de nouveaux champs disciplinaires.