Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2011
Nombre de page496 pages
Reliurebroché
Dimension15.5x21 cm
ISBN9782884745734

Le suprématisme

Le monde sans-objet ou le repos éternel

Kazimir Malévitch Présenté par Gérard Conio

Malévitch a fait la théorie de son art. En cela également il est essentiel. «Le monde sans-objet», écrit au début des années 1920, a connu un destin difficile. Des extraits sont publiés en 1927 par le Bauhaus en traduction allemande. La première édition complète, toujours en allemand, est publiée en 1962. La première édition complète du texte original en langue russe n’a lieu qu’au début des années 2000. En français, des extraits de la seconde partie ont été publiés en 1995 et en 2002. Ce que les éditions Infolio publient aujourd’hui est la première traduction complète de l’ouvrage. C’est un livre touffu. Plutôt que de mettre sur pied un appareil de notes qui rendrait le tout difficilement lisible, le traducteur Gérard Conio l’a fait précéder d’une introduction substantielle, qui présente Malévitch, son oeuvre, sa pensée, et qui les met en situation dans l’histoire tragique de la Russie des années 1920.

Un futur classique de l’esthétique et de la philosophie de l’art enfin disponible.

Kazimir Malévitch, peintre, dessinateur et écrivain russe (Kiev 1878 - Leningrad 1935), fut le chef de file du suprématisme. Son célébrissime «Carré blanc sur fond blanc» (1919) constitue l’un des moments clés de l’histoire de l’art au XXe siècle.

Gérard Conio, professeur émérite à l’Université Nancy-2, a publié entre autres Baudelaire (1992), Molière (1992), L’art contre les masses (2003), Du Goût public (2006). Il a longtemps vécu en Pologne et en Russie, pays dont il a traduit et contribué à faire connaître de nombreux écrivains et artistes.

Traduit du russe par Gérard Conio