Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2015
Nombre de page180 pages
Reliurerelié
Dimension12x18 cm
ISBN9782884748759

Lisbeth

Louis-Paul Guigues Postface de Claude Darras et notes de Michel Butor

Lisbeth est le deuxième roman de Louis-Paul Guigues, publié chez Gallimard en 1953. Dans un étrange ballet, plein de douceur et de dureté à la fois, deux êtres se mesurent l’un à l’autre, l’un contre l’autre : un homme et une fillette, Lisbeth. L’homme fut l’amant de la mère de Lisbeth. Cet homme, assoiffé d’un amour qu’il ne trouve pas, ne parviendra jamais ni à remplacer le père, ni même à devenir l’ami de la petite fille, fuyante et mystérieuse. Le narrateur, qui recherche « une langue à jamais perdue », celle de la lumière, est comme aimanté par une petite fée nocturne. C’est un roman poétique et nostalgique, qui questionne la création, la mort et l’amour.

Un style, une atmosphère, un mystère : que demander de plus ?

Louis-Paul Guigues est l’auteur de merveilleux récits – citons Lisbeth (1953), La Dernière Chambre (1958), Le Château bégayant (1984) ou encore Exeunt (1991) – qui ont impressionné des écrivains comme Butor, Jaccottet, Klossowski ou Thomas, et de traductions qui ont marqué leur temps. Né à Gênes en 1902, il mourra à Paris en 1996, après une vie passée à guetter la beauté et la grâce. En 2013, la réédition revue et corrigée de Labyrinthes (1947) a inauguré l’édition des oeuvres complètes de Guigues en collection de poche. Une occasion unique de découvrir l’une des plus mystérieuses oeuvres romanesques de la seconde moitié du XXe siècle. 

Postface de Claude Darras et notes de Michel Butor.