Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2012
Nombre de page192 pages
Reliurebroché
Dimension12x17.5 cm
ISBN9782884742450

Picasso et alentours

Ivan Axionov Préface et notes de Natalia Adaskina. Postface de Gérard Conio Traduction de Gérard Conio

Picasso et alentours d’Ivan Axionov est un ouvrage mythique. Il n’a jamais été traduit en aucune langue et reste difficile d’accès. Il a été publié en 1917 aux éditions «Centrifuges» avec une couverture d’Alexandra Exter, et n’a été réédité qu’en 1998. Ecrit après un séjour parisien au cours duquel Axionov a visité l’atelier de Picasso, il fait suite à une violente polémique lancée par Nicolas Berdiaev et Serge Boulgakov, qui reprochent au peintre cubiste – qui jouit alors d’un immense prestige en russie – de déformer la figure humaine. Il marque une date dans la réception de Picasso et la compréhension de son rôle dans l’évolution de la peinture moderne.
Au tout début de la gloire de Picasso, une première étude qui est aussi une réflexion sur ce qu’est l’art.

Né en 1884 dans un milieu aristocratique, Ivan Axionov est l’un des nombreux officiers de l’armée tsariste qui passèrent du côté de la révolution. Pendant la première guerre mondiale, ses activités subversives lui valent la prison. Picasso et alentours, rédigé en 1914, est sa première publication. Personnalité exceptionnelle et d’une culture éblouissante, il participe au « Front gauche des arts » de Maïakovski et à « Centrifuge », l’un des nombreux groupes futuristes, puis se rapproche des « Négativistes » qui se réclament du dadaïsme. Son domaine de prédilection est le théâtre élisabéthain. Il traduit et commente les oeuvres de Shakespeare, Marlowe, Ben Johnson, Webster. En 1933, il consacre une monographie à Eisenstein, qui admire son humour corrosif, son esprit d’indépendance, sa fantastique érudition. Malade, Axionov meurt en 1935.