Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2012
Nombre de page376 pages
Reliurebroché
Dimension23x28 cm
Contenuillustrations couleur
ISBN9782884742504

Potières du Sahel

À la découverte des traditions céramiques de la boucle du Niger

Alain Gallay avec la collaboration d'Eric Huysecom, Anne Mayor et Agnès Gelbert

Cet ouvrage est le résultat d'une étude de plus de quarante ans de passion pour les sociétés du Mali et d’une série d’enquêtes menées depuis 1988 sur la céramique traditionnelle du Delta intérieur du Niger. Il aborde une question anthropologique essentielle, celle des relations qu’il est possible d’établir entre un artisanat et des populations occupant un espace géographique déterminé et parlant souvent des langues différentes. Son premier objectif est de décrire des techniques de fabrication, d’éclairer le contexte économique et social d’un artisanat, d’étudier ses canaux de diffusion, d’observer comment il est intégré dans la vie quotidienne et dans les rituels sociaux et religieux, de montrer en quoi il exprime le comportement culturel original des populations qui le pratiquent. Son second objectif touche aux modalités de diffusion des connaissances, en particulier aux chaînes opératoires de fabrication, sujet largement débattu parmi les archéologues et les ethnologues, notamment en ce qui concerne le travail de la pierre. L’ensemble de la démarche ici proposée aimerait aussi et surtout faire partager l’empathie née de la longue fréquentation d’un monde peu connu, avec sa beauté et sa noblesse. Au-delà du regard esthétisant que proposent trop de luxueux livres de photographies, celui-ci cherche à rendre la richesse et la complexité d’une culture qui force le respect.

Un livre décisif, condensé d’un quart de siècle de travail scientifique, qui situe et met en perspective tout ce que nous croyons savoir des Dogon et de leurs voisins.

Né en 1938, Alain Gallay, aujourd’hui à la retraite, a été professeur d’archéologie préhistorique à l’Université de Genève, dont il a longtemps dirigé le département d’anthropologie et d’écologie. Il est licencié ès Sciences naturelles de l’Université de Genève et a poursuivi ses études en ethnologie et en préhistoire à Paris, où il a été l’élève d’André Leroi-Gourhan. Il est l’auteur d’une thèse de doctorat ès Lettres à l’Université de Paris-Sorbonne sur le Néolithique de l’est de la France et a consacré une grande partie de ses recherches à l’archéologie, à l’ethnohistoire et à l’ethnoarchéologie africaine. Il a notamment effectué de nombreuses missions de recherches au Mali et des fouilles dans les mégalithes de Sénégambie. Il a été chercheur au musée de l’ancien IFAN de Bamako entre 1961 et 1965.