Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2013
Nombre de page176 pages
Reliurerelié
Dimension12x18 cm
ISBN9782884748681

La guerre de 1764 contre les Indiens de l' Ohio

Henry Bouquet Introduction d'Alain-Jacques Tornare

L’ouvrage, traduit de l’anglais par C.G.F. Dumas, a été publié à Amsterdam chez Marc Michel Rey en 1769. Il avait l’ambition d’éclairer ses lecteurs sur la guerre contre les Indiens, ses moyens, ses conditions et ses résultats - gains de territoires, en particulier. Il développait également une réflexion sur les relations avec les «sauvages». Aujourd’hui il constitue un document extraordinaire sur une histoire extrêmement complexe et montre que les Amérindiens n’ont pas été de simples victimes passives : ils se sont organisés, ont passé des alliances, ont résisté pas à pas à l’avancée des Européens sur le nouveau continent. Contre eux, tous les moyens ont été utilisés, y compris – il semble que Henry Bouquet ait été pionnier en la matière – la guerre bactériologique.

Henry Bouquet, né en 1719 à Rolle (Suisse) et décédé le 2 septembre 1765 à Pensacola (Floride) est un officier mercenaire suisse de l’armée britannique qui s’est illustré pendant la guerre de Sept Ans entre les Français et leurs alliés amérindiens d’un côté et les Britanniques de l’autre, puis lors de la guerre de Pontiac. Bouquet est surtout connu pour sa victoire sur les Amérindiens à la bataille de Bushy Run, qui mit fin au siège de fort Pitt pendant la guerre contre Pontiac.