Le panier ne contient aucun article

Ajouter au panier
Parution2017
Nombre de page192 pages
Reliurebroché
Dimension12x18 cm
Contenucahier couleur
ISBN9782884749695

Voyage en Extrême-Orient

(28 février - 4 juin 1930)

Guy de Pourtalès Introduction de Françoise Fornerod.
Texte établi et annoté par Claudine Gaetzi et Stéphane Pétermann

De son voyage en Extrême-Orient, Pourtalès ne rapporte par seulement un récit pour Excelsior et Flammarion, mais aussi un journal, resté inédit jusqu’à aujourd’hui. Si les lieux et les événements sont identiques, le ton de ce journal intime diffère considérablement du texte paru, précisément parce qu’il n’était pas destiné à la publication. Le regard est plus direct, et le propos volontiers cru, moins «politiquement correct», dirait-on aujourd’hui. Et puis, on y découvre l’une des motivations premières du voyage: revoir à l’escale de Ceylan une femme dont l’écrivain était épris. Le séjour du couple sur l’île, leur séparation et les suites de celle-ci sont relatés à travers les yeux de l’amour déçu. Dès lors, la suite du périple en Indochine s’apparente plus à une errance qu’à un reportage.

Romancier et essayiste français d’origine suisse, Guy de Pourtalès (Berlin 1881 - Lausanne 1941) fait partie de la génération littéraire de l’entre-deux-guerres. Ses romans comme ses biographies illustrent la Weltanschauung (conception du monde) d’un patricien idéaliste et cosmopolite, marqué par la Grande Guerre, qui prend conscience de la dimension européenne de notre culture. Préfacier: Françoise Fornerod a consacré sa thèse à La Pêche miraculeuse de Guy de Pourtalès, dont elle est devenue la spécialiste. Longtemps enseignante à l’Ecole de français langue étrangère de l’Université de Lausanne, elle a publié des études portant sur la littérature de Suisse romande et le contexte culturel romand, notamment Lausanne. Le temps des audaces (Lausanne, Payot, 1993).